Kea selon la mythologie grecque

Hydroussa à cause de ses eaux abondantes

Selon la mythologie grecque Kéa était appelée Hydroussa à cause de ses eaux abondantes (« ydor » veut dire eau en grec) et sa végétation y était dense.

Les mythes révèlent que les Nymphes qui vivaient dans les forêts de l’île l’ont abandonnée,  et depuis ce moment Sirius, l’étoile la plus brillante du ciel a brûlé, par ses puissants rayons, Hydroussa ainsi que toutes les Cyclades. La sécheresse qui y régna alors a obligé les habitants à faire appel à l’aide du demi-dieu Aristée de la  Thessalie, le fils d’Apollon et de la Nymphe Cyrène. Les dieux ont été adoucis avec les sacrifices offerts par Aristée, et la sécheresse s’est atténuée. Depuis lors, et chaque année les étésiens soufflent pendant 40 jours, c’est à dire pendant la période durant laquelle brille la constellation du Grand Chien dont Sirius appartient.

Keos, le fils d’Apollon

Le nom de l’île dérive du héros Keos, le fils d’Apollon et de la Nymphe Rodoessi qui apparurent dans l’île au début du 11ème siècle avant notre ère.
D’après les découvertes des excavations du site Kefala, Kéa est habitée depuis l’époque Néolithique. De plus, il y a des signes d’habitation dans la péninsule d’Agia Eirini ainsi qu’au village Vourkari depuis la Préhistoire.

Un rôle important dans l’histoire

- Publicité -

Depuis l’âge de bronze à la fin de l’Époque Mycénienne, l’agglomération d’Agia Eirini a joué un rôle important dans l’histoire et la civilisation primitive de l’Égée.
Au 16ème siècle, quand l’agglomération est devenue un carrefour de communication entre le monde minoen et le monde mycénien, Agia Eirini est devenue un important centre de civilisation et de commerce.
Avec l’arrivée des Ioniens, pendant l’Époque Archaïque, les villes Karthaia, Ioulis, Korissos et Poiiessa sont établies devenant ainsi des centres économiques importants.
Aristote, le grand philosophe, avait mentionné l’organisation sociale exemplaire de Kéa dans son ouvrage « Keion Politeia » (La cité des résidents de Kéa). Kéa qui était alors connue pour son système politique.

Batir une societe exemplaire

Aristide le législateur est l’un des Sept Sages de Grèce, il venait de Kéa et il était connu à travers Grèce pour les lois strictes et exemplaires qu’il avait établi. Une de ces lois était  » Keion Nomimon », selon laquelle, les citoyens devaient mourir au moment où leur force du corps et d’esprit n’étaient plus utiles pour la société.
Par conséquent, ceux qui avaient plus de 70 ans, se suicidaient en buvant du poison de Grande Ciguë de la mandragore. Cette coutume a arrêté d’exister avec la prépondérance du chrstianisme.
Pendant la période de l’occupation Vénitienne, le château de l’île  est bâti sur le site de la citadelle d’Ioulis. Avec la domination de la dynastie Justinienne et des Vénitiens (1207-1566), Kéa a été conquise par plusieurs monarques Latins.
Cette histoire plurimillenaire laisse une trace indelibile dans la culture et les mœurs des habitant de l’Ile ce qui rajoute a son charme.

 

 

 

Newsletter

Vous aimez la Grèce et l'ile de Kéa? La newsletter vous plaira certainement, inscrivez vous dès maintenant !
- Annonce -
149FansJ'aime
193SuiveursSuivre

Réservez votre ferry vers l'ile de Kéa

Envolez vous Vers Kéa